JEAN-FRANÇOIS CHARPIN

 

LES YEUX DE GARY GILMORE

 

 

Je suis couché à lHôpital

Je suis cloué sur le lit

Un stéthoscope sur mon cur

Une main contre ma tête

Ils enlevèrent les bandes de pansements

Je grimace à la lumière

linfirmière a lair inquiète

Elle tremble de peur

Je regarde à travers les yeux de Gary Gilmore

Les docteurs mévitent

Ma vue est trouble

Jécoute dans mon casque

Et attrape les informations du soir

Un meurtrier vient dêtre tué

Et, il a donné sa vie à la science

Je suis enfermé dans une salle privée

Je réalise que je dois être

En train de regarder à travers les yeux de Gary Gilmore

Je démolis la lumière de colère

Pousse mon lit contre la porte

Je ferme mes paupières sur mes yeux

Et espère ne plus voir

Lil reçoit les messages

Et les envoie au cerveau

Pas de garantie que les stimulants

Soient perçus pareillement quand

Je regarde à travers les yeux de Gary Gilmore

Gary na pas besoin de ses yeux pour voir

Gary et ses yeux se sont séparés

 

 

 

 

PROBLÈMES

 

 

Trop de problèmes

Ainsi pourquoi suis-je ici

Nayant pas besoin dêtre moi-même

Parce que ce nest que trop clair

Et je peux voir quavec vous il y a quelque chose qui ne va pas

Mais quespérez-vous que je fasse

Au moins je dois savoir ce que je veux être

Alors ne venez pas vers moi si vous avez besoin de compassion

Êtes-vous seul et vous navez personne

Votre corps est en suspension

Problème

 

Rongez-vous le cur sur un plateau en plastique

Si vous ne faites pas ce que vous voulez

Alors vous disparaîtrez

Vous ne me trouverez pas travaillant de neuf heures à quinze heures

Beaucoup trop marrant dêtre en vie

Utilisant mes pieds pour ma machine humaine

Vous ne me trouverez pas sur un écran de télé

 

Vous mavez dit que jétais en voyage vers la mort

Mais je ne suis pas automatique

Vous ne me trouverez pas statique

Alors ne me donnez aucun ordre

Car pour des gens comme moi il ny a pas dordre

 

Je parie que vous pensiez avoir mené tout cela à bien

Je parie que vous pensiez connaître mon affaire

Je parie que vous pensiez avoir résolu le problème des Sex-Pistols

 

 

Mais vous êtes le problème

 

Retour Blockhaus Revues

Retour la page d'accueil